Blouse Rose un jour, Blouse Rose Toujours !

 

     J'ai été Blouse Rose dans une équipe en Or, à l'hôpital Robert Debré, auprès d'enfants hospitalisés en service hématologie, entre 2010 et 2016, et je reste une Blouse Rose de coeur.

     C'est une telle richesse d'échanges, de partages, d'apprentissage.

     J'ai connu des enfants extraordinaires, dont la force de vie, l'humour et le courage donnent envie de déplacer des montagnes.

     Je compte bien me remettre au service des enfants, de tous les enfants, dès que le mien aura bien grandi car les enfants, tous les enfants, sont  l'une de mes préoccupations fondamentales. Les protéger, les accompagner de tout mon coeur et jusqu'à mon dernier souffle.

Il n'y a rien de plus beau que de veiller sur un enfant et le voir s'épanouir, jour après jour.

Lien: Les Blouses Roses

 

Crédits: Rudolf Peter Bakker
Crédits: Rudolf Peter Bakker

 

Rêve(s) d'enfant ?

 

Je souhaitais trois choses:

- être boulangère pour les viennoiseries

- fermière pour être à la campagne entourée d'animaux

- chanteuse pour pouvoir vibrer et "guérir avec ma voix"

 

     Je suis allée vers l'univers de l'opéra pour sa richesse de couleurs, son immensité, et la "chair de poule" que me procuraient certaines voix.

Ma famille ne vient pas du tout de cet horizon-là.

Tout était à créer.

 

     Cette quête de la vibration m'a amenée à faire un chemin personnel, car à chaque fois que je demandais à un professionnel ce qui faisait vibrer, quel était le processus pour apprendre à le faire, personne ne savait me répondre. Ou alors c'était expliqué comme étant une qualité innée ; ce qui me paraissait plutôt injuste et frustrant, car cela ne me permettait pas de comprendre le mécanisme à l'origine de cette sensation.

Le fait que tout chanteur ne puisse pas accéder à cet effet "chair de poule" me dérangeait et sonnait faux pour moi, car c'est à mon sens ce qui procure cette sensation d' intensité inoubliable, tant pour l'émetteur que pour le récepteur. Devenue Maître Enseignante de Reiki, formée par Martine Lequeux, je poursuis ma route "quantique" et la scène m'apprend chaque jour un peu plus.

 

Le plus beau clin d'oeil à toutes ces années de recherche et de pratique, c'est d'avoir senti cet été à quel point sur scène un silence, avec le regard juste, peut être extrêmement "vibrant". 

 

     C'est le fait de vouloir apporter quelque chose de beau sur scène, une belle lumière, qui m'a d'abord encouragé à aller voir ce qui coinçait "au-dedans".

     Aujourd'hui, je souhaite surtout être profondément sincère et présente dans chaque incarnation, avec la joie formidable de passer d'un rôle dramatique à un rôle comique, en savourant cette liberté de dimensions.

 

     La rencontre et le travail avec Antoine Juliens, Arthur Nauzyciel et Raphaël Haberberg ont été des révélateurs incroyables et continuent de l'être pour développer cette qualité de présence, tant sur scène que dans la vie. En septembre, c'est l'univers du Clown qui m'appelle, pour continuer à explorer toutes les facettes, aller plus loin à l'intérieur.

 

 

L'Association UNiSSON

 

     Cette association a pour vocation de représenter la profession d'artiste lyrique dans toute sa diversité, afin de parler d'une seule voix lors de rassemblements, réunions et débats concernant l'évolution de notre métier.

 

     Membre du CA et déléguée à la Maison de la Musique Contemporaine, j'apprécie le fait de travailler en commun pour faciliter l'accès de tous sur des sujets où tout le monde tâtonnait un peu jusqu'ici car notre métier est très spécifique.

Notre prochain chantier ? Un dossier complet sur les fameux A1/U1 !

Lien: UNiSSON